En route pour l'édition 2019

Du nouveau pour les Photographies de l’année !

 

Après avoir fêté ses 10 ans en mars dernier avec la consécration de Jean-François Mutzig et le trophée d’honneur remis à Olivier Grunewald, le concours des Photographies de l’année méritait bien une petite mise à jour !

 

Au programme de cette 11e édition, des changements donc. Tout d’abord dans les catégories. Certaines ont fusionné afin d’éviter les doublons, comme Nature et Environnement et Paysages qui ne forment plus qu’une seule et même catégorie. La catégorie Mode et Beauté a disparu et les photos qui y figuraient peuvent désormais concourir dans les catégories Nu ou Portrait. Enfin, les photographes qui participaient à la catégorie Publicité et Entreprise pourront choisir de mettre leurs images dans la catégorie Reportage, si celles-ci forment une série de 8 à 12 photos sur un même thème, ou dans la catégorie Nature Morte, qui fait son retour après 4 ans d’absence.

 

Cette édition 2019 sera surtout marquée par des nouveautés. A commencer par un prix remis au meilleur livre photographique de l’année en autoédition ou microédition, afin de valoriser le travail des photographes qui prennent le risque de fabriquer un bel objet. Autre nouveauté, le prix Guy-Michel Cogné, qui récompensera une personne qui n’est pas forcément photographe mais qui a ou a eu un impact significatif dans la photographie. Il peut s’agir de directeurs artistiques, de présidents d’associations, de journalistes, de directeurs de musées ou de lieux de la photographie, d’écrivains, etc. Cela faisait quelques temps que nous réfléchissions à une façon de récompenser les acteurs du monde de la photo autres que les photographes eux-mêmes. Ce prix est également une manière de rendre hommage à Guy-Michel Cogné, créateur des magazines Chasseur d’Images et Nat’Images qui est décédé en juin dernier.

 

Enfin, la cérémonie de remise des prix, qui avait d’habitude lieu en mars, est déplacée au mois de juin, le même week-end que celui de l’inauguration du Festival Photo de Bellême, afin d’organiser un grand week-end de la photo dans le Perche ! Ce changement de date accorde naturellement un plus grand délai aux photographes pour envoyer leurs photos. La date limite d’envoi des dossiers est désormais repoussée au 28 février 2019.

 

 

Comme tous les ans, le lancement officiel du concours se fera lors du Salon de la Photo à Paris en novembre, où nous aurons un stand avec l’exposition des lauréats 2018 et le magazine Profession Photographe. D’ici là, vous pouvez toujours nous contacter et à chaque nouvelle info, nouveau partenaire, nouveau changement, nous vous tiendrons au courant !

Dixième édition des Photographies de l’année !

Le samedi 10 mars dernier, à Bellême dans le Perche, la 10e édition des Photographies de l’année a consacré les plus belles photographies réalisées par des photographes professionnels. Pour la deuxième année consécutive, la cérémonie a eu lieu dans la salle Philippe de Chennevières, où étaient réunis les finalistes, les partenaires et la presse. Ce concours unique – créé en 2008 par l’APPPF (Agence pour la Promotion de la Photographie Professionnelle en France) – est devenu un rendez-vous important pour tous les photographes professionnels. Quinze photographes ont été récompensés, couvrant tout le spectre de la photographie professionnelle. Le palmarès, témoin d’une photographie vivante, récompense le savoir-faire, la créativité, l’originalité et la sensibilité d’auteurs photographes.

 

Le trophée de la photographie de l’année a été décerné à Jean-François Mutzig pour son reportage sur la tradition de la « Rapa das Bestas », les lutteurs de Sabucedo. Depuis la fin des années 1980, il mène de front une activité de journaliste dans la presse régionale et un travail de reporter indépendant qui l’amène à publier ses images. En tant que reporter, il s’intéresse à l’évolution du monde actuel et ses conséquences culturelles ou environnementales. Il pose un œil bienveillant sur l’humanité sous toutes les latitudes : mineurs vietnamiens dans leur dur labeur, charbonniers malgaches et leur univers, pêcheurs italiens à l’œuvre. Le regard qu’il porte sur ce monde se situe dans la tradition de la photographie humaniste. En 2015, Jean-François Mutzig s’est vu décerné la médaille de Chevalier des Arts et des Lettres par la ministre Fleur Pellerin. Après une deuxième place dans la catégorie Paysage en 2017, c’est la première fois qu’il remporte une catégorie – et donc le titre de Photographe de l’année – au concours. Il a reçu un boîtier X-T2 + l’objectif XF 18/55 mm offert par Fujifilm et un chèque de 1 000 euros. En plus bien sûr des cadeaux déjà offerts par les partenaires.

 

Parmi eux, la société Kerpix a offert un sac photo d’une valeur de plus de 70 euros à tous les finalistes et Laminamarc les trophées aux lauréats. Tous les finalistes sont abonnés à Chasseur d’Images et à Nat’Images pour un an. Mini 12 et la galerie Photo-Originale soutiennent le concours depuis la première édition et ont offert à tous les lauréats un tirage de leur œuvre réalisé en mini12 avec un cadre magnétique. Tous les finalistes ont reçu un diplôme, tiré par Jingoo, l’un des partenaires historiques avec Escourbiac, qui imprime le magazine Profession Photographe, mais aussi les cartes postales de tous les lauréats. 

 

C’est Déclic Éditions, en la personne de Pascal Bourguignon, qui a fait tous les tirages de l’exposition des quinze lauréats 2018 qui était présentée dimanche, lendemain de la remise de prix, à la salle des fêtes de Bellême, avant de partir dans différents festivals et salons, comme Dax, Barro, Cholet et finir au Salon de la Photo à Paris en novembre prochain.

 

Olivier Grunewald, photographe de renom, quatre fois lauréat du World Press Photo et récompensé par le Wildlife Photographer of the Year, a reçu le trophée d’honneur de la SAIF. La projection d’une sélection de son travail photographique a été un moment fort de la soirée. Olivier Grunewald collabore avec de nombreux magazines nationaux et internationaux et il est aussi réalisateur de documentaires, dont le dernier, Dallol, aux frontières de la vie, a été diffusé à l’automne 2016. Pour lui, photographier est autant un but qu’un prétexte pour s’immerger au cœur des forces de la Terre et capter le monde comme aux premiers jours de sa création. Il sera également à l’honneur cet été lors de la deuxième édition du Festival photo de Bellême qui aura lieu du 16 juin au 2 septembre prochain.

 

Le dimanche était quant à lui ouvert au grand public qui a pu découvrir l’exposition des quinze lauréats, ainsi que le travail d’Olivier Grunewald. De plus, une dizaine de photographes ont dédicacé leurs livres, notamment Guy Le Querrec, Charlie Abad, Uwe Ommer, Nicolas Orillard-Demaire, Frédéric Briois, Didier Leplat, Christophe Aubert, Olivier Héron et Olivier Grunewald.

Le week-end des Photographies de l'année !

Les finalistes de l'édition 2018 des Photographies de l'année ont été dévoilés depuis quelques temps déjà et le suspense demeure. Les résultats finaux dans chaque catégorie seront connus lors de la cérémonie de remise des prix qui aura lieu à Bellême dans le Perche, le samedi 10 mars prochain.

 

Ce week-end sera l'occasion de fêter la photographie professionnelle, mais aussi de permettre aux photographes de rencontrer leurs pairs et les nombreux partenaires du concours et de partager leur travail avec le grand public à qui la journée du dimanche est ouverte.

 

Le lendemain de la soirée de remise des prix des Photographies de l'année, le dimanche 11 mars, à partir de 11h, les visiteurs pourront voir l’exposition des quinze lauréats 2018 à la salle des fêtes de Bellême.

 

De plus, une dizaine de photographes dédicaceront leurs livres, notamment Guy Le Querrec, Nicolas Orillard-Demaire, Charlie Abad, Uwe Ommer, Didier Leplat, Christophe Aubert et Olivier Grunewald. 

 

Olivier Grunewald, qui recevra un trophée d’honneur pour l’ensemble de sa carrière lors de la soirée, présentera une diaporama d'une sélection de son travail, le dimanche 11 mars à 14h30.

 

Des lectures de portfolios seront proposées aux photographes professionnels. Ils pourront montrer leurs travaux à Guy-Michel Cogné, créateur et directeur du magazine Chasseur d’Images, mais également à des organisateurs et responsables de festivals.

 

Les visiteurs pourront aussi profiter de la présence de partenaires prestigieux, comme Fujifilm, l’AFMI, les services de PixTrakk et ceux de Jingoo, sans oublier Déclic Éditions qui fait les tirages de l’exposition et l’imprimerie Escourbiac qui imprime le magazine Profession Photographe et les cartes postales de tous les lauréats.

 

Pour les photographes qui ne sont pas encore adhérents à la SAIF, ils pourront le faire sur place. Et le président de l’UPP, Serge Deleu, sera également présent, deux semaines avant le congrès de l’association.

Olivier Grunewald, trophée d'honneur 2018 !

 

À l'occasion de la dixième édition du concours des Photographies de l’année, Olivier Grunewald sera récompensé pour l'ensemble de sa carrière photographique et son investissement pour la défense de la planète. 

 

Le trophée d'honneur de la SAIF lui sera remis lors de la cérémonie, le samedi 10 mars prochain.

 

(© Olivier Grunewald)

Photographies de l'année 2018 : les finalistes dévoilés !

Le jury de la dixième édition du concours des Photographies de l’année s'est réuni le week-end dernier et a fait sa sélection. Les noms des finalistes et leurs photos sont visibles sur ce lien.

 

La soirée de remise des trophées se déroulera le samedi 10 mars prochain et réunira les 40 finalistes et leurs conjoints. La ville de Bellême, partenaire officiel, accueillera pour la deuxième fois la cérémonie !

 

Pour la 10e édition, le lauréat de la photographie de l'année recevra une bourse de 3 000 euros ! En plus bien sûr des cadeaux déjà offerts par les partenaires. La mise à jour des prix se fera au fur et à mesure des nouveaux partenariats.

En route pour la dixième édition du concours !

Depuis 2009, l’APPPF et ses partenaires récompensent ce qui se fait de mieux dans la photographie professionnelle francophone.

 

La photographie professionnelle a largement évolué ces vingt dernières années. La révolution numérique est passée par là et les mentalités ont évolué. Le concours des Photographies de l’année se veut le témoin d’une photographie réfléchie, créative, fruit de l’imagination, de la sensibilité et du travail d’auteurs photographes. Preuve s’il en est que le talent est là. L’imagination et la créativité des photographes professionnels prouvent que la photographie est toujours bien vivante.

 

Quinze catégories sont proposées à tous les photographes professionnels. De la photographie animalière à la photographie de sport, en passant par l’architecture, le culinaire, le mariage ou le portrait.

 

La Photographie de l’année dans chaque catégorie est attribuée en fonction des critères suivants : la bonne illustration du thème proposé, l’originalité, l’esthétisme, la créativité, la qualité technique, la difficulté de la prise de vue et l’intérêt artistique. Et point important, la Photographie de l’année dans chaque catégorie porte sur l’activité des photographes professionnels dans le cadre de l’année civile. Les photographies devront obligatoirement être prises entre le 1er janvier et le 31 décembre 2017.

 

Chacun est libre de s’exprimer dans la ou les catégories de son choix. Et peu importe la façon dont il travaille, ni le statut. La seule obligation est de respecter la bonne illustration du thème proposé, les données techniques des fichiers numériques et que les photographies aient été prises entre le 1er janvier et le 31 décembre 2017. Sans oublier la date limite d’envoi : le 15 janvier 2018. La Photographie de l’année sera sélectionnée parmi les quinze déjà primées.

 

Un changement cette année, dans la catégorie publicité et entreprise, il faudra envoyer trois photos de la même entreprise. Un portrait, une photo d’un produit et une photo d’ambiance. Exemple : pour un sujet sur le Camembert, il faudra un portrait du gérant, une photo du Camembert et une photo de la fabrication du fromage, de l’affinage ou de l’emballage, etc.

 

La remise des trophées se fera à Bellême dans l’Orne, le samedi 10 mars 2018, pour la deuxième année de suite.

Éric Forey, lauréat 2017 !

© Christian Vallée
© Christian Vallée

Le samedi 18 mars dernier, à Bellême dans le Perche, la 9e édition des Photographies de l’année a consacré les plus belles photographies réalisées par des photographes professionnels.


Le trophée de la photographie de l’année a été décerné à Eric Forey, spécialiste d'architecture et de photos de rue. Sa profession de foi ?               « Chasser la forme urbaine. Débusquer la couleur. Regarder ce que nul autre ne perçoit. Avancer, reculer, tourner et découvrir le beau où l’on ne l’attend pas. Lever les yeux. Ralentir le pas. Se pencher. S’accroupir. Absorber la ville. Attendre la lumière. Prendre le temps de réaliser l’harmonie nichée là où rien n’était prévu. Apprendre à ressentir différemment la ville. Frissonner pour une façade. Vibrer pour un bardage. S’émouvoir d’un mur. Vivre la ville. Toute la ville. Différemment. » Trois fois finaliste aux Photographies de l'année, c’est la deuxième fois qu’il remporte la catégorie Architecture après 2013. Et la première fois qu'il remporte le prix de la photographie de l'année. Il a reçu une bourse de 3 000 euros des mains de Marianne Chollet d’Audiens. Sans oublier un Leica T d'une valeur de 3 000 euros remis par Gaëlle Gouinguené et Gilles Cargueray de Leica.


Ce concours unique est devenu un rendez-vous important pour tous les photographes professionnels. Quinze photographes ont été récompensés, couvrant tout le spectre de la photographie professionnelle. Le palmarès, témoin d’une photographie vivante, récompense le savoir-faire, la créativité, l’originalité et la sensibilité d’auteurs photographes.


Françoise Huguier a reçu le trophée d’honneur de la SAIF. La projection d’une sélection de son immense travail photographique a été un moment fort de la soirée.


La société Kerpix a offert un sac photo d’une valeur de plus de 75 euros à tous les finalistes et PixTrakk un abonnement d’un an pour 3 000 photos d’une valeur de 99 euros à tous les finalistes. 

 

Leica a offert un Leica T d’une valeur de 3 000 euros à Eric Forey, lauréat de la catégorie Architecture. Fujifilm a offert un X-Pro2 et l'objectif XF35mm/F2 R WR d'une valeur de 2 000 euros, à Cyril Zekser, lauréat de la catégorie Publicité et Entreprise. Pour voir la liste des prix, cliquez sur ce lien.


Un grand merci à nos partenaires, autant ceux qui sont à nos côtés, et donc aux côtés des photographes, depuis neuf ans, que ceux qui viennent de nous rejoindre. Notamment l’AFMI qui a offert trois formations, d’une valeur de près de 2 500 euros, aux trois finalistes de la catégorie Portrait ! Tous les finalistes sont abonnés à Chasseur d’Images et à Nat’Images pour un an. Merci à Guy-Michel Cogné.


C’est Déclic Éditions, en la personne de Pascal Bourguignon, qui a fait tous les tirages de l’exposition des quinze lauréats 2017. L’exposition est visible à l'Espace Photo du Perche à Bellême jusqu'à la fin du mois d'avril. Avant de partir dans différents festivals et salons, comme Dax, Barro, Cholet et finir au Salon de la Photo à Paris.


Tous les finalistes ont reçu un diplôme, tiré par Jingoo, l’un des partenaires historiques avec Escourbiac qui imprime le magazine Profession Photographe, mais aussi les cartes postales de tous les lauréats.


Un petit mot enfin sur Mini 12 qui soutient le concours depuis la première édition et qui a offert à tous les lauréats un tirage de leur œuvre réalisé en mini12 avec un cadre magnétique pour une valeur unitaire de 39 euros. Et à notre nouveau partenaire, Laminamarc, qui a fait les nouveaux trophées.


Profession Photographe N°23 : spécial « Photographies de l’année »


Comme vous le savez, en plus d’organiser le concours des Photographies de l’année, nous éditons le magazine Profession Photographe. Si vous n’avez pas encore renouvelé votre abonnement ou si vous voulez vous abonner pour la première fois, vous pouvez le faire sur ce lien, pour la France métropolitaine. Tous les lauréats sont abonnés pour un an au magazine.


Le N°23 est un numéro spécial sur les Photographies de l’année avec un portfolio de plus de 70 pages, mais le magazine revient aussi sur les premières assises de la photographie, le Mois de la Photo du Grand Paris qui aura lieu en avril prochain, sans oublier le portrait de Françoise Huguier par Aurélie Laurière.   

Le week-end des Photographies de l'année !

Les finalistes de l'édition 2017 des Photographies de l'année ont été dévoilés depuis quelques temps déjà et le suspense demeure. Les résultats finaux dans chaque catégorie seront connus lors de la cérémonie de remise des prix qui aura lieu à Bellême dans le Perchele samedi 18 mars prochain.

 

Ce week-end sera l'occasion de fêter la photographie professionnelle, mais aussi de permettre aux photographes de rencontrer leurs pairs et les nombreux partenaires du concours et de partager leur travail avec le grand public à qui la journée du dimanche est ouverte.

 

Le lendemain de la soirée de remise des prix des Photographies de l'année, le dimanche 19 mars, à partir de 11h, les visiteurs pourront voir l’exposition des quinze lauréats 2017 à la salle des fêtes de Bellême.

 

De plus, une dizaine de photographes dédicaceront leurs livres, notamment Guy Le Querrec, Nicolas Orillard-Demaire, Charlie Abad, Jean-François Mutzig, Didier Leplat et Françoise Huguier. 

 

Françoise Huguier, qui recevra un trophée d’honneur pour l’ensemble de sa carrière lors de la soirée, présentera un film de 45 minutes sur son travail, le dimanche 19 mars à 14h00.

 

Des lectures de portfolios seront proposées aux photographes professionnels. Ils pourront montrer leurs travaux à Guy-Michel Cogné, créateur et directeur du magazine Chasseur d’Images, mais également à des organisateurs et responsables de festivals.

 

Les visiteurs pourront aussi profiter de la présence de partenaires prestigieux, comme Leica, Fujifilm, Kerpix, sans oublier l’AFMI, les services de PixTrakk et ceux de Jingoo. Déclic Éditions qui fait les tirages de l’exposition et l’imprimerie Escourbiac qui imprime le magazine Profession Photographe.

 

Pour les photographes qui ne sont pas encore adhérents à la SAIF, ils pourront le faire sur place. Et le président de l’UPP, Serge Deleu, sera également présent, une semaine avant le congrès de l’association.

Nouvelle adresse postale !

Cette année, c'est la neuvième édition des Photographies de l'année. Les conditions n'ont pas changé. Être professionnel et francophone. Avoir pris les photos entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016. Et les envoyer avant le 15 janvier 2017. Deux choses ont changé. La première c'est l'adresse postale où il faut envoyer les CD : Les Photographies de l'année - 9 rue Ville Close - 61130 Bellême, si vous voulez les envoyer par La Poste. Sinon par Internet, c'est plus rapide. La seconde chose qui a changé, c'est le lieu de la remise des prix : cela se déroulera à Bellême le samedi 18 mars prochain !

En route pour la neuvième édition du concours !

Pour la neuvième édition des Photographies de l'année, peu de changements à signaler pour l'instant. Les catégories et les conditions pour participer (être professionnel et francophone et avoir pris les photos entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016) restent les mêmes. Avant de lancer officiellement le concours, nous attendons encore certaines informations et confirmations, de partenaires notamment.

 

Si vous avez lu le dernier numéro de Profession Photographe, vous êtes désormais au courant que la prochaine édition des Photographies de l’année se déroulera à Bellême dans Le Perche.

 

La cérémonie de remise des prix se fera le samedi 18 mars 2017.

 

Huitième édition des Photographies de l'année !

Photo : William Lambelet, lauréat 2016 de la photographie de l'année
Photo : William Lambelet, lauréat 2016 de la photographie de l'année

Le meilleur de la photographie récompensé à l’abbaye de l’Épau au Mans.

 

La soirée de remise des trophées des Photographies de l’année 2016 a réuni 110 personnes, dont de très nombreux photographes et personnalités de la photographie française.

 

Le trophée de la photographie de l’année a été remis à William Lambelet, par ailleurs vainqueur de la catégorie Mariage. C’est la première fois en huit éditions que la photographie de mariage est récompensée. 

 

Le trophée d’honneur de la SAIF a été remis à Uwe Ommer.

 

Trophée de la Photographie de l’année à William Lambelet !

 

Le vendredi 11 mars dernier, à l’abbaye de l’Épau au Mans, la 8ème édition des Photographies de l’année a consacré les plus belles photographies réalisées par des photographes professionnels.

 

Le trophée de la photographie de l’année a été décerné à William Lambelet, photographe de mariage depuis 2009. En mélangeant une approche photojournalistique et sa sensibilité, il a développé au fur et à mesure des années son propre style dans la photographie de mariage. Il se passionne plus particulièrement pour les mariages de cultures et d’origines diverses.

 

Son travail a été récompensé par plusieurs grandes associations de photographies de mariages. Il a été classé en 2013 dans le TOP 20 des meilleurs photographes de mariage au monde par la « Wedding Photo Journalist Association » et par la « Wedding Photography Select ». En 2014, il est lauréat des Photographies de l’année dans la catégorie Mariage. William Lambelet a reçu une bourse de 3 000 euros des mains de Vincent David d’Audiens.

 

Ce concours unique est devenu un rendez-vous important pour tous les photographes professionnels. Quinze photographes ont été récompensés, couvrant tout le spectre de la photographie professionnelle. Le palmarès, témoin d’une photographie vivante, récompense le savoir-faire, la créativité, l’originalité et la sensibilité d’auteurs photographes.

 

Le concours est désormais ouvert à tous les photographes de la francophonie. Le palmarès a un Québécois, Bernard Brault, dans la catégorie spectacle, pour la seconde année consécutive et quatre suisses sont finalistes.

 

La soirée qui a su apporter une note de solennité à la remise des trophées tout en restant très conviviale, a été réussie.

 

Le grand photographe Uwe Ommer a reçu le trophée d’honneur de la SAIF. La projection d’une sélection de son immense travail photographique a été un moment fort de la soirée. 

 

La société Kerpix a offert un sac photo d’une valeur de près de 70 euros à tous les finalistes et un « Lenspen » d’une valeur de 15 euros. Pixtrakk a offert un abonnement d’un an pour 3 000 photos d’une valeur de 99 euros à tous les finalistesLeica a offert un Leica T à Isabelle Serro lauréate de la catégorie humaniste, d’une valeur de 3000 euros. Fuji a offert un kit XT-1 + le zoom XF 18-55 mm à Jacques Pion lauréat de la catégorie reportage, d'une valeur de près de 2 000 euros.

 

Pour voir la liste des prix, cliquez sur ce lien.

 

Un grand merci à nos partenaires, autant ceux qui sont à nos côtés, et donc à côté des photographes, depuis huit ans, que ceux qui viennent de nous rejoindre.

 

Notamment l’AFMI qui a offert trois formations, d’une valeur de plus de 3 000 euros, aux trois finalistes de la catégorie Mode et beauté !

 

Tous les finalistes sont abonnés à Chasseur d’Images et Nat’Images pour un an. Chasseur d’Images est également heureux d’offrir à tous les finalistes un compte professionnel sur Shootim ! Merci à Guy-Michel Cogné.

 

C’est Déclic Editions, en la personne de Pascal Bourguignon, qui a fait tous les tirages de l’exposition des quinze lauréats 2016. L’exposition sera visible à partir du  14 mars à la rédaction de Profession Photographe. Avant de partir dans différents festivals et salons.

 

Tous les finalistes ont reçu un diplôme, tiré par Jingoo, l’un des partenaires historiques avec Escourbiac, qui imprime Profession Photographe, mais aussi les cartes postales de tous les lauréats. 

 

Un petit enfin sur Mini 12, qui soutient le concours depuis la première édition, qui a offert à tous les lauréats un tirage de leur œuvre réalisé en mini12 +1 cadre magnétique pour une valeur unitaire de 39 euros.

 

Pour toute autre question relative à la manifestation des Photographies de l’année, n’hésitez pas à prendre contact avec l’APPPF.

 

Profession Photographe N°17 : spécial « Photographies de l’année ».

 

Comme vous le savez, en plus d’organiser le concours des Photographies de l’année, nous éditons le magazine Profession Photographe. Si vous n’avez pas encore renouvelé votre abonnement ou si vous voulez vous abonner pour la première fois, vous pouvez le faire sur ce lien, pour la France métropolitaine. Vous pouvez aussi vous abonner du Benelux, de la Suisse, du Canada ou d'ailleurs dans le Monde.

 

Le N°17 est un spécial « Photographies de l’année », mais le magazine revient aussi sur l’adoption par le Sénat de l’amendement google images. Il est distribué depuis le 14 mars.

 

Pascal Quittemelle