Didier Mayhew

Didier Mayhew, lauréat de la Photographie de l'année en 2015.

 

"Recevoir le prix de la Photographie de l'année fut pour moi une surprise et un grand honneur. J'ai été d'autant plus touché que la photographie choisie est liée au travail que je mène depuis plusieurs années aux côtés des familles sans terre du Népal.

 

Je remercie les membres du jury (Guy-Michel Cogné, Corentin Fohlen, Franck Lecrenay) et toutes les personnes présentes à la cérémonie pour l'attention qu'ils ont portée à mon travail. Ce fut une joie de rencontrer autant de professionnels, de découvrir leurs cheminements et leurs univers photographiques.

 

À la suite de ce prix, mon reportage sur les enfants nomades a été publié par Chasseur d'images et Profession Photographe, puis exposé dans plusieurs festivals. 

 

J'adresse un remerciement tout particulier à Pascal Quittemelle pour son engagement et son soutien, à Pascal Bourguignon pour ses tirages magnifiques, au groupe Audiens pour sa bourse et à tous les autres généreux partenaires du concours.

 

Les semaines qui ont suivi la cérémonie ont été marquées au Népal par un séisme qui a durement touché la population et bouleversé la vie de tous les jours. Les marques de soutien de mes amis photographes ont été, avec le prix reçu, un encouragement précieux pour continuer... et m'engager vers de nouveaux projets photographiques.

 

Merci !"

Isabelle Serro

Isabelle Serro, lauréate de la catégorie humaniste en 2016.

 

"Comme son nom l’indique il s’agit pour les photographes professionnels de proposer dans une ou plusieurs catégories une ou des photos qui ont été réalisées lors de l’année précédente.

 

Cela peut sembler un détail mais cette notion me semble une notion fondamentale dans la mesure où elle suppose des réalisations régulières et non pas quelque chose extrait d’archives.

 

Pour ma part, finaliste en 2014 dans la catégorie humaniste sur un reportage fait à Madagascar j’avais à coeur de pouvoir concourir à nouveau cette année dans deux catégories que j’affectionne particulièrement à savoir la catégorie humaniste et celle dédié au reportage.

 

J’avais consacré quasiment toute l’année à travailler sur les chemins de la migration comme beaucoup d’autres photographes et  de nombreux magazines avaient soit fait le choix de confier ces sujets à des photographes de renom ou tout simplement de ne plus le traiter .

 

Obtenir le grand prix Leica dans la catégorise humaniste avec un cliché représentant  un réfugié Peshmerga et être seconde finaliste dans la catégorie reportage avec mon travail sur les femmes réfugiées a permis de donner une très large  visibilité sur mon travail photographique sur ce sujet.

 

Un portfolio de 10 pages a été publié dans le magazine Chasseur d’images en mai 2016 et par effet de dominos France 2 a repris ce reportage dans sa revue de presse et enfin j’ai été contactée en juillet par SOS MEDITERRANEE pour embarquer 6 semaines en tant que Reporter Photographe à bord d’un bateau humanitaire qui oeuvre aux larges des eaux libyennes.

 

Cette reconnaissance faite lors des Photographies de l’Année a été pour moi un véritable tremplin professionnel mais également une grande satisfaction personnelle.

 

En plus d’être un formidable coup de pouce, cela m’a permis lors de la remise des prix de rencontrer d’autres photographes, d’autres personnes de la profession avec qui j’ai noué des contacts riches en enseignements.

 

A souligner également les superbes dotations remises aux finalistes et aux lauréats. Je suis pour ma part repartie le coeur joyeux de voir mon travail récompensé mais également équipée d’un LeicaT et de nombreux autres cadeaux.

 

Les photographies de l’Année, un rendez-vous professionnel à ne pas manquer donc !"

Corentin Fohlen

© Corentin Fohlen
© Corentin Fohlen

Corentin Fohlen, lauréat de la Photographie de l'année 2014. 

 

"J'ai reçu plusieurs prix des Photographies de l'année depuis 2011. Mais recevoir le grand prix en 2014 a été pour moi un grand honneur. Une vraie reconnaissance et un vrai plaisir personnel et professionnel.

 

La photo me tenait particulièrement à coeur parce que c'était Haïti. Le prix Nikon reçu était vraiment bien doté, et je suis reparti avec une quantité de cadeaux : j'ai du demander à un confrère de les prendre dans sa voiture car je rentrai en train!

 

Après ce prix, un portfolio de mon reportage sur le tourisme en Haïti a été publié dans le magazine Chasseurs d'Image. J'ai été également exposé en septembre au Festival Barrobjectif, après la rencontre de son organisateur et créateur, Pierre Delaunay, lors de la soirée de remise du prix."

Jean-Bernard Lassara

© Jean-Bernard Lassara
© Jean-Bernard Lassara

Jean-Bernard Lassara, lauréat de la catégorie culinaire en 2013. 

 

"Le concours de L'APPPF s'inscrit dans une démarche globale de reconnaissance des auteurs photographes, dans leur art, leur savoir-faire, leurs droits, leur démarche, leur profession.

 

Le choix des images pour ce concours n'est pas contraignant et permet de visualiser notre travail photographique de l'année. Le fait ensuite d'être finaliste permet de participer à des rencontres, des échanges humains, dans une ambiance conviviale. 

 

Etre lauréat c'est toujours mieux, c'est la reconnaissance un peu plus extrême, celle qui aide, qui soutient mais aussi qui pousse à aller plus loin dans notre créativité, notre envie de se dépasser."

Pierre Gleizes

Pierre Gleizes lauréat 2013
Pierre Gleizes lauréat 2013

Pierre Gleizes, lauréat de la Photographie de l'année 2013.

 

Ça n'arrive pas qu'aux autres...

 

"Ayant gagné le premier prix 2013, j'ai perdu toute objectivité pour faire des commentaires sur « les Photographies de l'année ». Après l'annonce, pendant plusieurs jours, j'ai croulé sous les compliments et les messages de sympathie.

 

J'observe avec plaisir qu'une petite équipe très déterminée a réussi pour la cinquième fois, depuis la province s'il vous plait, à porter avec brio ce concours réservé aux professionnels.

 

Je ne me souviens pas avoir entendu parler de « la crise de la photographie » lors de la soirée de remises des prix, c'est rare et ça fait beaucoup de bien...

 

Haut les coeurs, debout les objectifs ! Si en plus ma photo peut inciter à respecter notre environnement en commençant par ne plus éparpiller nos déchets en pleine nature, j'en serai bien sûr ravi. Encore merci à tous et vive la photo."

Frédéric Sautereau

Frédéric Sautereau lauréat 2011
Frédéric Sautereau lauréat 2011

Frédéric Sautereau, lauréat de la Photographie de l'année 2011.

 

"Il s'agit de la reconnaissance d'un travail et ce prix lui donne une visibilité supplémentaire. En cette période où le photographe est, sans doute, de plus en plus solitaire dans son activité, les prix permettent de garder confiance dans le chemin que l'on trace.

 

Le prix de la Photographie de l'année est particulièrement bien doté et je pense que les photographes doivent considérer les prix comme une source de financement possible de production.


Il est toujours difficile de quantifier l'impact professionnel d'un prix mais consciemment ou non, cela permet à des rédactions de penser à vous, et je me suis aperçu que beaucoup de personnes avaient eu connaissance du résultat du prix.

 

J'ai également pu exposer mon travail sur le Hamas, suite à une rencontre effectuée grâce à ce concours dans un magnifique festival en Charente qui s'appelle Barrobjectif."

LiLiROZE

LiLiROZE lauréate 2011 Mode & beauté
LiLiROZE lauréate 2011 Mode & beauté

LiLiROZE, double lauréate de la catégorie Mode et beauté (2010 & 2011) et lauréate de la catégorie Nature Morte 2011 !

 

"Le concours des Photographies de l’année est une très belle initiative, qui donne l’occasion aux photographes de montrer leur travail, d’échanger, d’évoluer et qui permet à la photographie de vivre.


J’ai eu la chance de gagner trois fois, et ces prix m’ont donné une visibilité, à travers les expositions, les articles, le livre et une interview.


Ils m’ont aussi permis de valoriser mon travail, de faire de belles rencontres et d’avancer vers de nouveaux projets. Merci !"

Claudia et Jürgen Schadeberg

Jürgen Schadeberg et Guy Le Querrec © Bernard Custodio
Jürgen Schadeberg et Guy Le Querrec © Bernard Custodio

"Merci à vous. C'était un plaisir pour Jürgen de recevoir cet honneur.

 

Il était tres heureux de revoir Guy (Le Querrec). Les photos des deux sont superbes !

Félicitations d'organiser cet événement spécial qui est tres important pour l'art de la photographie."

 

Claudia & Jürgen Schadeberg

Akim Benbrahim

Petit témoignage sympathique de Akim Benbrahim, troisième de la catégorie culinaire.

 

"Merci pour ce prestigieux concours, merci aussi à toute l'équipe Jingoo.

 

Ma participation et la nomination, m'ont permis d'avoir de bons articles dans la presse locale, j'ai pas mal communiqué sur le sujet.

 

Cela m'a permis également d'avoir de nouveaux contacts dans la photo culinaire, dont une enseigne nationale basée sur le secteur qui a pris directement contact avec moi.

Donc merci à toute l'équipe de l'APPPF et Jingoo.

Cordialement."

Nicolas Chauveau

Mariage 2010 © Nicolas CHAUVEAU
Mariage 2010 © Nicolas CHAUVEAU

Nicolas Chauveau, lauréat 2010 de la catégorie mariage.

 

"Etre récompensé à un concours comme celui des Photographies de l'Année est évidemment très bon en terme de marketing, même si les retombées directes sont difficiles à quantifier. C'est surtout la validation de mon travail, par un public différent de mes clients et lecteurs, qui a été importante pour moi ; et indirectement, cela m'a aussi amené à augmenter le tarif de mes prestations.

 

Avec les Photographies de l'Année, on a un jury qualifié, une organisation sérieuse, une participation facile et peu chronophage et une bonne visibilité pour les lauréats."

 

Lire le témoignage complet sur jingoo

Patrick Domec

Spectacle 2009 © Patrick DOMEC
Spectacle 2009 © Patrick DOMEC

Patrick Domec, lauréat 2009 de la catégorie spectacle.

 

"Il me parait plus que normal que ce type de concours soit réservé aux photographes professionnels, et le fait que ce soit payant valide le sérieux de l’organisation et motive pour y participer.

Le concours est là pour continuer à valoriser notre métier, et faire la différence, la vraie!"

 

Lire le témoignage complet sur jingoo

Baptiste Giroudon

Jeune talent 2010 © Baptiste GIROUDON
Jeune talent 2010 © Baptiste GIROUDON

Baptiste Giroudon, lauréat de la catégorie jeune talent et de la photographie de l'année 2010.

 

"J'étais loin de penser gagner le premier prix des photographies de l'année lorsque je me suis inscrit au concours de l'APPPF. 

 

Le principe de 3 finalistes par catégorie est aussi très agréable, il y en a pour tout le monde avec toutes ces différentes branches de la photographie professionnelle.

 

Les rencontres sur place aussi sont très sympathiques pour échanger autour de la photographie.

 

Ce qui me plaît le plus dans ce concours, c'est que la sélection est anonyme!!! Contrairement à d'autres concours, ou si votre nom n'est pas connu on a l'impression qu'ils ne considèrent pas notre travail de la même manière. 

 

Alors professionnels préparez vos travaux et envoyez vos photos. Vous risquez d'être surpris car avec le concours des Photographies de l'année, TOUT EST POSSIBLE!!!"

 

Jean-François Guillon

Reportage 2010 © Jean-François GUILLON
Reportage 2010 © Jean-François GUILLON

Jean-François Guillon, lauréat 2010 de la catégorie reportage.

 

"Cela m’a permis tout d’abord de passer une très bonne soirée lors de la remise des prix, de rencontrer le grand photographe qu’est Guy Le Querrec, et de pouvoir discuter et échanger nos façons de travailler avec plusieurs lauréats.

Mais surtout, d’avoir grâce à ce prix et à la presse locale, des retombées commerciales.

Mes clients m’ont vu d’une « autre façon », ils ont pu découvrir un autre « visage » de mon travail qu’ils ne connaissaient pas. Cela m’a sûrement apporté de nouveau contrats, de nouvelle commandes."

Sébastien Hervé

Culinaire 2010 © Sébastien Hervé
Culinaire 2010 © Sébastien Hervé

Sébastien Hervé, lauréat 2010 de la catégorie culinaire.

 

"Le concours des Photographies de l’année a pour moi une place à part dans le paysage photographique. Le choix anonyme met tout le monde sur un pied d’égalité et permet de mettre  en valeur de jeunes photographes. Les choix du jury y sont souvent audacieux et récompensent la créativité, l’originalité et la qualité de la production photographique professionnelle.

En être lauréat a mis un coup d’éclairage sur mon travail et m’a permis de vendre des travaux plus personnels. Dans un marché économique pas toujours facile, ça recharge les batteries. Merci et à l’an prochain !"

Franck Perrogon

Franck Perrogon, deuxième de la catégorie architecture et de la catégorie portrait de l'édition 2010.

 

"J'ai participé au concours des Photographies de l'année dans la catégorie portrait. C'était en premier, une envie de présenter des portraits simples de gens ordinaires.

 

J'ai eu la chance d'être retenu et j'ai terminé à la 2ème place pour ce travail (mais aussi dans la catégorie architecture ndlr).

 

Par la suite il m'a été plus facile de trouver quelques institutions qui ont bien voulu me suivre dans mon projet grâce à ce concours.

 

Alors maintenant c'est à vous de jouer !"

Jean-Marc Pochat

Sport 2009 - Second - © Jean-Marc POCHAT
Sport 2009 - Second - © Jean-Marc POCHAT

Jean-Marc Pochat, deuxième de la catégorie sport en 2009.

 

"Si j'ai participé à ce concours c'est pour encourager une excellente initiative pour faire connaitre et apprécier notre travail.

 

La profession est durement touchée par la crise et tout ce qui peux nous aider à s'en sortir est le bienvenu.

 

C'est également pour rencontrer, échanger et dialoguer avec d'autres confrères que j'assiste à la remise des prix, moment privilégié de convivialité toujours très bien organisé et extrêmement enrichissant."

Roland Seitre

Animalière 2009 © Roland SEITRE
Animalière 2009 © Roland SEITRE

Roland Seitre, lauréat 2009 de la catégorie animalière.

 

"Je ne suis pas un fana des concours photo qui sont le plus souvent une occasion pour les organisateurs de s'approprier notre travail, ce qui n'est pas le cas avec celui-ci.

 

Quand j'ai vu qu'un concours était lancé de façon professionnelle et réservé aux professionnels, je me suis dit que cela valait la peine de le soutenir. Le fait de gagner un premier prix a bien sûr été un bonus.

 

Quelques publications en presse, et en particulier dans "Le Photographe", n'ont pas vraiment changé la vie de reporter que j'exerce depuis 25 ans.

 

En revanche, le livre des photographies de l'année valorise indéniablement mes tirages d'art."

Ulrick Théaud

Second mariage 2010 © Ulrick Théaud
Second mariage 2010 © Ulrick Théaud

Ulrick Théaud, deuxième 2010 de la catégorie mariage.

 

"Suite à ce prix j'ai toujours le livre des photos de l'année sur ma table basse du studio et les clients peuvent le consulter. Chaque nouveaux mariés qui viennent pour des renseignements voient le livre et partent avec cette image en tête "ce photographe est arrivé deuxième à la photo de l'année" !!! Ce prix donne une valeur à mon travail et un appui important pour la présentation de mes tarifs. De plus j'ai fait réaliser une bannière en vitrine avec cette image et la notification de ce prix.

 

Super impact pour les personnes qui passeraient par hasard devant le studio.

 

Il y a quelques jours j'ai eu un renseignement mariage avec des mariés qui avaient vu ce prix sur internet et du coup ils m'ont contacté pour un devis."

 

Lire le témoignage complet sur jingoo

Christian Vallée

Christian Vallée, lauréat 2009 de la catégorie publicité et 2010 de la catégorie nature et environnement.

 

"Je n'ai jamais voulu participer à un quelconque concours de photographie mais dans cette période difficile que les photographes professionnels - fragilisés - vivent actuellement, j'ai trouvé que l'initiative de ce concours des meilleures photographies de l'année était encourageante à plus d'un titre pour :

 

- mettre en avant la photographie et la profession

- privilégier l'échange entre les professionnels de l'image

- promouvoir le savoir-faire des photographes professionnels

 

Deux années de suite, j'ai eu le privilège d'être récompensé. Ces deux prix ne m'ont pas apporté de travail supplémentaire, mais par contre, cela m'a permis entre autre, par les articles de journaux, de consolider ma notoriété et une image valorisante pour mes clients, une reconnaissance dans mon travail, une confiance en soi."